Consentement. La non-divulgation du VIH et la loi sur l’agression sexuelle

Dans leurs propres mots, huit femmes — universitaires féministes, avocates et personnes vivant avec le VIH — jettent un éclairage sur les problèmes que soulève le recours à la loi sur l’agression sexuelle dans des poursuites pour des allégations de non-divulgation du VIH. Le concept juridique du consentement, conçu pour protéger l’autonomie sexuelle des femmes, accroît-il les risques de violence et de discrimination lorsqu’il est utilisé pour criminaliser le VIH?

Pour en savoir plus et avoir accès à des ressources, dont un guide de discussion, consulter le site du film. Voir aussi Femmes et séropositives, dénonçons l’injustice.

Télécharger la publication