Actualité

Déclaration pour la Journée internationale du droit à l’avortement sécurisé

2022-09-28T08:29:18-04:0028 septembre 2022|Mots-clés : , |

Par le Comité de veille en avortement du Québec* de la Fédération du Québec pour le planning des naissances (FQPN) Le 28 septembre 2022 est la Journée internationale du droit à l’avortement sécurisé. Nous voulons profiter de l’occasion pour exprimer notre solidarité envers toutes les femmes qui risquent leur vie, obligées d’avorter dans des conditions non sécuritaires et ce, partout dans le monde. Selon les données de l’Organisation mondiale de la santé (2022), chaque année près de la moitié de toutes les grossesses, soit 121 millions, sont des grossesses non planifiées dont 73 millions (61%) se terminent par un avortement. On [...]

Le G13 revendique la création d’un ministère des Droits des femmes et de l’Égalité

2022-10-27T14:13:41-04:007 septembre 2022|Mots-clés : |

Le G13 interpelle tous les partis se présentant aux élections provinciales pour demander de mettre en place un ministère des Droits des femmes et de l'Égalité afin de se doter enfin des moyens pour atteindre une réelle égalité entre les femmes et les hommes et entre les femmes elles-mêmes en obtenant plus de pouvoir au sein de l'appareil gouvernemental et une vision d'ensemble des politiques touchant les femmes.

Lettre féministe sur les importantes répercussions de la loi 21 sur l’égalité des genres

2022-08-31T11:38:46-04:0031 août 2022|Mots-clés : , , |

Nous sommes préoccupé·es par les données du sondage publié le 10 août 2022 par l’Association d’études canadiennes qui révèle l’impact majeur qu’a eu la promulgation de la loi 21 sur les Québécoises. Présentée comme une affirmation de la laïcité de l’État et un renforcement de l’égalité des genres, ce sondage confirme plutôt que la loi 21 crée davantage d’inégalités.

Budget 2022 : L’égalité pour toutes les femmes n’est pas la priorité de la CAQ

2022-03-30T07:28:23-04:0023 mars 2022|

Le gouvernement semble avoir fait fi des impacts de la pandémie sur les femmes. Le constat s’impose alors qu’une Stratégie gouvernementale pour l’égalité entre les femmes et les hommes est budgétée pour cinq ans avec un financement inférieur à celui de la stratégie précédente, qui était déjà nettement insuffisant et structurant.

Aller en haut