Bien commun, féminisme et pluralisme : des intersections à renforcer

Trop souvent dans nos débats publics, la construction d’un projet collectif est présentée comme irréconciliable avec les multiples demandes de reconnaissance. Et si nous pouvions repenser l’universalité du bien commun de façon à tenir compte du pluralisme croissant de nos sociétés, pour ne laisser personne de côté? Quelles contributions peuvent apporter à ce défi les milieux communautaire et syndical? Quelles résistances rencontrent-ils? Quelles sont les initiatives favorisant cet arrimage entre féminisme, pluralisme et projet commun?

C’est la vidéo d’une soirée Relations qui avait lieu le 6 novembre 2017 à Montréal avec :
Alexa Conradi, ex-présidente de la Fédération des femmes du Québec (FFQ) et auteure du livre Les angles morts. Perspectives sur le Québec actuel (Éditions du remue-ménage, 2017);
Marc-André Cyr, département de science politique de l’UQAM;
Alexandra Pierre, organisatrice communautaire et militante à la Ligue des droits et libertés;
Amélie Nguyen, coordonnatrice du Centre international de solidarité ouvrière (CISO).


Vidéo du Centre justice et foi sur Vimeo.

2018-10-22T11:47:56-04:0013 novembre 2017|Tags: , |